Animation d'attente
l'expression exact dans le lexique ou dans le site
SDAP - Charente-Maritime Service territorial de l'architecture et du patrimoine
Charente . Charente-Maritime . Vienne
Logo du  portail de la culture
 Accueil . Patrimoine . Protections . Conseils . Architecture . Autorisations . Charente . Charente-Maritime . Vienne
patrimoine
M
onographies
historique et description de monuments.


Histoire
Élévations
Plan
Corme Écluse
Église priorale de la Nativité
Les trois registres de composition de la façade occidentale
La façade ouest, encadrée par deux contreforts, est divisée en trois niveaux d'élévation :
Au rez-de-chaussée le portail est flanqué de deux arcades aveugles.
La voussure externe du portail s'appuie sur des hauts chapiteaux historiés reposant sur des colonnes courtes et larges contrastant avec les colonnettes voisines.
Le grand chapiteau roman, à gauche, montre des cavaliers chevauchant des êtres fantasmagoriques. Les autres chapiteaux de ce niveau ont été refaits au cours du 19ème siècle.
Portail occidental (cliché SDAP17)
Portail occidental ( cliché SDAP17 )
Sur la clef du premier rouleau du portail, le Christ, assis sur un trône, tend des coupes à des oiseaux qui viennent vers lui pour s'abreuver. Ils sont au nombre de douze symbolisant les apôtres. Le rouleau intérieur et ceux des arcs aveugles sont décorés de sujets humains, animaliers et végétaux entremêlés. L'ensemble de ces sculptures est daté de la période qui s'étend de 1130 à 1140.
Le deuxième niveau est occupé par une arcature aveugle enserrée entre les contreforts. Cette arcade, de huit arcs en plein-cintre, est ponctuée par neuf colonnettes portant des chapiteaux historiés et zoomorphiques.
Sous les bases attiques des colonnettes, le bandeau sculpté montre de petits personnages perdus dans des rinceaux fleuraux délicatement ciselés.
La corniche, animée par un motif en zigzag, est posée sur dix modillons. Cinq d'entre eux, les plus altérés par le temps, sont authentiquement romans.

Le dernier registre de la composition de la façade Ouest est un simple mur pignon percé d'une petite baie en plein-cintre.
Les autres élévations
Sur les murs de la nef apparaissent les arcs formerets de la structure des maçonneries. Ils permettent de deviner la présence des deux travées qui constituent le volume de ce vaisseau unique.
élévation Nord, Ouest et Sud (clichés SDAP17)
Élévation Nord, Ouest et Sud (clichés SDAP17)
Un escalier logé, dans une tourelle couverte en pierre, donne accès au clocher conçu sur un plan carré. À partir de l'angle Nord-Ouest, occupé par la tourelle, une élégante arcature aveugle ceint le clocher. Les arcs des trois autres angles sont garnis d'une grosse colonne, disposition que l'on retrouve à l'église de Thézac.
Le niveau supérieur du clocher, bâti au 17ème siècle, est ajouré de chaque coté par des baies en lancettes largement ébrasées. Les massifs d'angle, plaqués de pilastres viennent supporter la corniche et la toiture de tuiles creuses.

Au Nord, le bras de transept possède un portail à colonnes et à rouleaux toriques dont la répétition en écho attire les visiteurs ou les fidèles et les invitent à pénétrer dans le monument.

Le chevet ne présente pas l'abondance ornementale de la façade occidentale. Toutefois sa sobriété est tempérée par la présence de modillons sculptés sous la corniche et de contreforts alternant avec des baies cintrées.
sdap17 - Pierre Henri Darreau / RC

Histoire precedent suivant Plan
Haut de page
Sommaire du site.
logo du ministère
prendre contact avec le STAP :